17

Les funérailles de Johnny : inquiétant Macron

Les funérailles de Johnny : inquiétant Macron

Quelque chose ne va pas dans les funérailles de Johnny.

D’abord du côté du bon goût.
Johnny descendant les Champs-Élysées dans son costume de bois. Son costume à lui, c’était le blouson et les paillettes. Il était né dans la rue, mais sa rue, ce n’était pas les Champs-Élysées. Et l’incongru cortège a fini à la Madeleine, que c’est laid la Madeleine, que c’est lugubre ! Les feux d’un grand stade auraient mieux convenu. Celui qui avait « oublié de vivre » méritait qu’on n’oublie pas de célébrer sa mort avec plus de vérité.

Quelque chose ne va pas du côté de la morale.
Cette récupération éhontée de la mort d’un homme. Ils étaient tous là, politiques, célébrités, tels des charognards pour becqueter sur son cadavre quelques morceaux de sa célébrité. Déplacés aussi les commentaires des journalistes à la télévision, « Voilà Hollande avec Julie Gayet, c’est se seconde apparition publique avec Julie ». On s’en fout, messieurs les journalistes, allez raconter çà à Closer.

Mais il y a plus, du côté de notre président il y a quelque chose de grave.
Serez-vous un jour un homme d’État Monsieur Macron ? Votre discours, digne d’un Guy Lux, commence mal : « Vous êtes là pour lui », vous ? vous le peuple… le nous s’imposait. Et le discours se termine par « applaudissez-le », vous le peuple..

Un véritable homme d’État ne surfe pas sur les évènements. Celui-là, même s’il endolorissait l’âme de tout un peuple et pour cette raison même, imposait, un recul, une distance de votre part. Relisez Hannah Arendt, Monsieur Macron, un homme d’État ne joue pas du violon de la compassion : « Parce que la compassion abolit la distance, l’espace temporel entre les hommes où se situe le politique et tout le domaine des affaires humaines, elle reste politiquement sans pertinence ni portée. »

Les affaires humaines : ainsi celles des migrants. Ce même samedi Médecins sans frontière  accusait, dans une dépêche à Sud-Ouest, les policiers de harceler les migrants en leur confisquant leurs couvertures, utilisant parfois des gaz lacrymogènes pour les disperser. Le même jour, la protection civile distribuait des couvertures de survie aux fans de Johnny qui étaient venus attendre leur idole dans le froid. « C’est pire qu’un crime, Monsieur Macron, c’est une faute » aurait dit Talleyrand.

Les chanteurs, les artistes n’appartiennent pas de plein droit au domaine public. Ou plutôt l’espace public de l’art et celui de l’État doivent être formellement distingués. Il faut du temps, beaucoup de temps, avant qu’ils ne se recouvrent pour constituer le patrimoine national cultuel.

C’est vrai Victor Hugo a eu droit à des funérailles nationales, mais tout le monde sait qu’à la question « Quel est le plus grand poète français ? » André Gide avait répondu « Victor Hugo hélas ». Et on retient plutôt aujourd’hui des funérailles son côté grivois, ce jour-là toutes les prostitués de Paris avaient offert gratuitement leur service !

Quelque chose ne va pas, mais il y a autre chose encore… Peut-être tout simplement Mozart. Mozart qui n’a eu droit qu’à un enterrement de troisième classe. Son seul témoin fut le croque-mort. Même sa femme Constance, n’était pas là pour voir son corps rouler… dans la fosse commune.
PS. J’ai dit dans mon précédent billet que j’aimais Johnny. Pour toutes les raisons que j’ai développées dans ce second billet, son enterrement m’a mis hors de moi, peut-être aussi parce que avec cet enterrement, c’est lui qu’on a d’abord trahi. Maintenant, paix à son âme, la prochaine fois nous reparlerons santé.

Laurent Vercoustre

17 Commentaires

  1. je suis contente de voir que je n’étais pas la seule à critiquer cette cérémonie et surtout Mr Macron qui surfe depuis le début sur l’émotion des gens pour mieux les manipuler ou les casser

  2. Trop, c’est trop! 3 newsletters du QM avec un article à la une et 2 blogs, marre de cette déferlante dégoulinante sur Johnny Hallyday. Récupération par certains politiques et anciennes stars en manque de célébrité, sans doute. A coup sûr, mise en scène parfaitement orchestrée par Laeticia Hallyday que l’on nous présente comme une « pauvre » veuve éplorée mais forte dans la douleur…
    J’aurais nettement préféré que l’argent des contribuables ainsi dépensé aille à des causes plus nobles telles le Téléthon (dont la collecte de dons a cruellement souffert en raison de cet évènement porté indûment au pinacle et retransmis en boucle, jusqu’à la nausée, sur toutes les chaînes de TV), l’état pitoyable de nos hôpitaux, l’accueil des migrants, etc.

  3. Question bassement terre à terre … combien ont rapporté ( et à qui ?) les titres passés en boucle pendant une semaine ?..

  4. tous les choix sont respectables ,seul le nombre d’adherents est remarquable , la minorité aussi bienveillante et bien pensante soit telle n’a pas plus de légitimité et d’honorabilité que la majorité, les adorateurs de Johnny ont bénéficie d’une logistique adaptée à leur nombre rien n’est parfait comme tout dans ce monde ,je retourne dans mon jardin.

    • Merci pour votre réaction, vous dites : seul le nombre d’adherents est remarquable , la minorité aussi bienveillante et bien pensante soit telle n’a pas plus de légitimité et d’honorabilité que la majorité »; Quand je pense à certains grands rassemblements dans l’histoire récente, pas si loin de chez nous, votre phrase me fait froid dans le dos…Le nombre ne garantit pas l’honorabilité…

  5. Johnny était un homme extraordinaire, et peu de gens contestent ses qualités exceptionnelles. Nous avons moins de recul avec Macron, mais je pense qu’il sera classé plus tard dans la même catégorie. Jusque là, il ne me déçoit pas, y compris par son attitude le week end dernier.

  6. Merci pour ce billet dans lequel je me retrouve totalement. Vous exprimez tout mon ressenti . Et pourtant je suis admiratrice de Johnny .Mais, c’est trop : récupération médiatico-politique et pseudo artistique…Amitiés.

  7. Macron est un petit opportuniste comme l’a chanté le copain de Johnny, Dutronc. Quelque soit l’admiration que l’on porte à JH, ce n’est pas un héros français ( ce serait faire injure aux millions de jeunes hommes morts au champ d’honneur), ni un jeune belge( il n’a jamais eu la nationalité belge) comme l’a dit le petit monsieur de l’Elysée sur les marches de la Madeleine, sinistre église d’improbable « style » classico-byzantin mais dédiée aux obsèques des stars du show-biz

    • Merci pour cette belle réponse j’avais oublié en effet les millions de morts au champ d’honneur ( ou au champ d’horreur comme disait Brel), et Johnny passant si près du soldat inconnu…

  8. Monsieur,
    Peu importe Macron. Les fans étaient heureux d’accompagner Johnny.Point.
    Bravo pour votre engagement actif envers ce jeune angolais. Vous savez ,comme moi,qu’il y a des SDF dans nos rues et des retraités avec 800€ de pension,qui méritent aussi notre solidarité.Pourquoi préférer un Angolais? Pourrons nous accueillir beaucoup d’Africains? Sans léser nos malheureux?
    Pas d’ambiguïté,je ne vote pas FN,je suis un démocrate réaliste dans un pays hyper endété!
    Bonsoir.

  9. Il y a toujours des gens qui sont contre et bien pensant .J’ai pour ma part apprécié le discours de notre Président et les milliers de participants aussi.Quant aux migrants, est-ce que notre cher confrère est prêt à en recueillir chez lui ?

    • Cher Monsieur,
      Merci pour votre réponse. Je respecte votre opinion sur le discours de notre président.
      Quant à votre réflexion sur les migrants, merci pour votre leçon de bon sens…. J’héberge depuis le début de l’année un jeune angolais que je vais adopter. Il a 17 ans, il a juste fuit la misère dans son pays. Il apporte par sa joie de vivre beaucoup de richesse à notre famille. Il y aurait à dire sur la politique de notre président qui fait, selon vous, de si beaux discours. Connaissez-vous la dernière circulaire de Monsieur Colomb qui a convoqué toutes les associations pour leur demander de prévenir les autorités de la présence de migrants dans leur structure sans titre de séjour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec * Pour information, Laurent Vercoustre ne répondra pas aux commentaires anonymes.